29188-pujol-maximo-diego-buenos-aires-color-pastel
search
  • 29188-pujol-maximo-diego-buenos-aires-color-pastel

Buenos Aires color pastel

Écouter

un extrait

31,00 €
Quantité

Presse

Infatigable créateur de musique puisant son inspiration dans la multitude des styles argentins, notamment dans le nouveau langage du tango initié par Astor Piazzolla, Maximo Diego Pujol nous grati?e ici d'une série de nouvelles pieces, où guitare seule, musique de chambre et duo peu fréquent (guitare et harpe) sont au programme.
Pour guitare seule, les six courtes pièces des Revelaciones sont basées sur la mise en musique de sensations ou de leur réminiscence exprimée à travers une milonga traditionnelle (Un nueva dia), un tango évoquant le chaos urbain avec dissonances énergiques (Tango Express), une chanson calme avec une mélodie qui change de registre au milieu de l'arpège (La búsqueda), un candombe tout en syncopes et accents évocateurs du métissage (Mulato), ou encore les changements d'ambiances et les rythmes changeants nés du souvenir d'une simple expression (Acá a la Vuelta). Toutes ces pièces sont joliment écrites et ne sont vraiment pas trop exigeantes techniquement, si ce n'est la précision rythmique dans certaines.
Côté duo, la Suite Màgica pour harpe et guitare reprend la veine d'inspiration habituelle du compositeur avec tango et candombe à laquelle s'adjoint une valse, tout cela dans un langage assez simple et sans difficulté d'exécution réelle.
Pour les amateurs de musique de chambre actuelle, Buenos Aires Color Pastel associe guitare, flûte et alto dans une oeuvre à l'ouverture "tangoesque", qui utilise différents traits de la musique argentine avec rythmes spécifiques, motifs mélodiques courts ou amples, et une guitare très présente.
Sans le Quintette del Olivo, la guitare a un rôle prépondérant, le quatuor à cordes servant plutôt de soutien. On y retrouve des ingrédients musicaux similaires, mais traités de façon complexe et aboutie, dans cette pièce d'une autre envergure. De quoi s'adonner de longues heures à des plaisirs musicaux.

François Nicolas
Guitare Classique n°73 (juin-août 2016)


Maximo Diego Pujol chez Lemoine
Les guitaristes pourront se réjouir de la publication récente de quatre oeuvres de musique de chambre du compositeur argentin Maximo Diego Pujol. L'esprit de la musique traditionnelle argentine et l'in?uence d'Astor Piazzolla y sont immédiatement perceptibles, notamment dans la phrase introductive du Quinteto del Olivo (pour guitare et quatuor à cordes) et dans l'Allegro conclusif à 7/8 au caractère "motorique" très marqué, La Suite Magica (pour guitare et harpe), Buenos Aires color pastel (pour flûte, alto et guitare) et particulièrement les Seis revelaciones (pour guitare seule) témoignent de la grande intimité que le compositeur a pu entretenir avec l'instrument : la main gauche n'est jamais "contrainte" et la fraîcheur d'inspiration, tant mélodique que rythmique, est constamment soutenue par l'utilisation extrêmement judicieuse des cordes à vide au sein du tissu harmonique. A noter également la belle qualité éditoriale de l'ensemble...

Olivier Duchesne
La Lettre du Musicien, n°476 (mars 2016)

Amarillo Caballito - Gris Mataderos - Intermedio - Violeta Paternal


Buenos Aires color pastel

Écouter

un extrait

31,00 €
Quantité

Livraison rapide

Satisfait ou remboursé

Paiement sécurisé

Savoir-faire français


Une question ? 01 56 68 86 65


Détails

Référence
29188
ISBN/ISMN
9790230991889
Instruments
Flûte, alto et guitare
Date de sortie
26/12/2015
Editions
Lemoine
Nombre de pages
21 + 6+6+12
Support
Partition
Genre
Classique
Dédicace
pour le Trio Bacchus
ISWC
T-702.425.731.8
Barème
W



Partitions et ouvrages similaires

Les avis de nos clients

Soyez le premier à donner votre avis. Connectez-vous ou créez-vous un compte pour noter ce produit.