25379-bensa-olivier-enyorances-de-barcelona
search
  • 25379-bensa-olivier-enyorances-de-barcelona

Enyorances de Barcelona

Écouter

un extrait

36,00 €
Quantité

Résumé

Juin 1988 - Paris, salle Gaveau - Annie Tasset (S), Jacques Deregnaucourt (vl), Catherine Grimaud (vl), Anita Blandeau (vla), Dominique Dujardin (vlc), Jean Mathelin (guit)

Texte catalan extrait de Bacelone la ville évanouie


Enyorances de Barcelona
Allà per la banda d'Horta on s'estaven petits homes vinguts de Malaga, bidons de ferro que havien contingut benzina o mazut s'apilaven i es rovellaven a poc a poc, molt a poc a poc, sota unes palmeres de postals.
El mono blau dels homes-fusells era tacat pel vermell negros de la sang. Sobre els cossos estesos les mosques es tornaven boges. Per sobre cossos estesos, per sobre mosques ressonants, un Crist esculpit beneia indistinctament els que lluitaven per a ell tot cridant Arriba Espana.
De dalt del Tibidabo es podia veure la ciutat a la deriva, la quilla en l'aire, la quilla en l'aire. Allà per la banda d'Horta on s'estaven petits homes vinguts de Malaga, els bidons de ferro que havien potser contingut benzina o mazut havien desaparagut sobte la neu. Els petits homes caiguts un dia de l'etern estiu del Sud tenien fred. Només se sentia el cant silencios de les pedres. Si, tot estava en la logica absurd de les coses.


Nostalgies de Barcelone
Là-bas, du côté de Horta où habitaient des petits hommes venus de Malaga, des bidons de ferraille qui avaient pu contenir de l'essence ou du mazout s'entassaient et rouillaient très lentement, très lentement, sous des palmiers de carte postale.
Le mono bleu des hommes-fusils était taché du rouge noirâtre du sang. Sur les corps étendus, les mouches devenaient folles. Au-dessus des corps étendus, au-dessus des mouches bourdonnantes, un Christ sculpté bénissait indistinctement ceux qui combattaient pour lui en criant Arriba Espana.
Des hauteurs du Tibidabo, on pouvait voir la ville dériver, la quille en l'air, la quille en l'air. Là-bas, du côté de Horta où habitaient des petits hommes venus de Malaga, les bidons de ferraille qui avaient pu contenir de l'essence ou du mazout avaient disparu sous la neige. Les petits hommes un jour tombés de l'éternel été du sud avaient froid. On n'entendait plus que le chant silencieux des pierres. Oui, tout était dans la logique absurde des choses.


Enyorances de Barcelona

Écouter

un extrait

36,00 €
Quantité

Livraison rapide

Satisfait ou remboursé

Paiement sécurisé

Savoir-faire français


Une question ? 01 56 68 86 65


Détails

Référence
25379
ISBN/ISMN
9790230953795
Instruments
Soprano, quatuor à cordes et guitare
Date de sortie
11/01/2004
Editions
Lemoine
Niveau
1
Nombre de pages
19 + 5x6
Support
Partition + matériel
Genre
Classique
Durée
7'
Barème
Y



Partitions et ouvrages similaires

Les avis de nos clients

Soyez le premier à donner votre avis. Connectez-vous ou créez-vous un compte pour noter ce produit.

Aucun avis n'a été publié pour le moment.