BOESMANS Philippe

1936 - 2022

Philippe Boesmans est né le 17 mai 1936 à Tongres (Belgique), il est mort le 10 avril 2022 à Bruxelles. Après avoir obtenu un premier prix de piano au Conservatoire de Liège, il abandonne la carrière pianistique pour la voie de la composition, qu'il aborde en autodidacte (stages à Darmstadt). Profondément influencé au départ par le sérialisme, il prend très tôt conscience de la nécessité d'en dépasser les contraintes et les exclusions. Sans renier cet héritage récent, il élabore un langage musical très personnel, où la communication avec l'auditeur retrouve une place centrale.
En 1971, Boesmans est rattaché au Centre de recherches musicales de Wallonie, dirigé par Henri Pousseur et au Studio électronique de Liège. Producteur à la RTBF, il est, de 1985 à 2007, compositeur en résidence au Théâtre Royal de la Monnaie, dont les directeurs Gérard Mortier puis Bernard Foccroulle lui commandent de nombreuses pièces comme les Trakl-Lieder (1987), une transcription de l'opéra de Monteverdi Le Couronnement de Poppée (1989) et plusieurs oeuvres scéniques : La passion de Gilles (1983), Reigen (1993), avec une mise en scène de Luc Bondy sur la pièce du même nom de Schnitzler, reprise de nombreuses fois, qui vaut au compositeur une renommée internationale. Wintermärchen, d'après The Winter's Tale de Shakespeare, nouvelle collaboration avec Luc Bondy est créée en 1999 au Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles et repris en 2000 à l'Opéra de Lyon, au Châtelet à Paris et en 2004 au Liceu à Barcelone. Suivent les opéras Julie créé au théâtre de la Monnaie de Bruxelles en 2005, repris à Vienne et au festival d'Aix-en-Provence et Yvonne, princesse de Bourgogne, comédie tragique créée à l'Opéra de Paris en 2009. Philippe Boesmans collabore à deux reprises avec Joël Pommerat qui signe le livret et la mise en scène de deux de ses opéras : Au Monde, créé au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles en 2014 et Pinocchio, créé au Festival d'Aix-en-Provence en 2017.
Ses oeuvres, programmées par les principaux festivals internationaux - Darmstadt, Varsovie, Zagreb, festival Ars Musica Bruxelles, Royan, Metz, Avignon, Strasbourg, Montréal - ont reçu de nombreux prix, parmi lesquels le Prix Italia pour Upon La-Mi (1969), le Prix de l'Union de la Presse Musicale Belge, le Prix de l'Académie Charles-Cros et le Prix international du disque Koussevitzky pour l'enregistrement du Concerto pour violon et de Conversions et le Prix Charles-Cros pour le DVD de Julie en 2007. En 2000, Boesmans reçoit le prix Honegger pour l'ensemble de son oeuvre et, en 2004, le Prix Musique de la SACD.

 

Crédit photo | © Ann Selders

Philippe Boesmans est né le 17 mai 1936 à Tongres (Belgique), il est mort le 10 avril 2022 à Bruxelles. Après avoir obtenu un premier prix de piano au Conservatoire de Liège, il abandonne la carrière pianistique pour la voie de la composition, qu'il aborde en autodidacte (stages à Darmstadt). Profondément influencé au départ par le sérialisme, il prend très tôt conscience de la nécessité d'en dépasser les contraintes et les exclusions. Sans renier cet héritage récent, il élabore un langage...



Les oeuvres de BOESMANS Philippe

Concerts à venir

Tous les concerts
Ucle, Belgique mardi 29 novembre 2022 29 novembre 2022 BOESMANS Philippe

Tunes
Ars Musica, Centre culturel
Ucle, Belgique mardi 29 novembre 2022 29 novembre 2022 BOESMANS Philippe

Cadenza
Ars Musica, Centre culturel