Prix : 28,00 €

Ajouter

COMBIER Jérôme

Terra d'ombra

  • Discipline / Instrument : Violoncelle, harpe et piano
  • Durée : 12'
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition + matériel
  • Nombre de pages : 18+5+7+9
  • Format : 24 x 32 cm
  • Editeur : Lemoine
  • Réf. : 29213
  • Date de parution : 03/11/2011
  • ISBN / ISMN : 9790230992138
/assets/mp3/29213.mp3

Création

16/11/2011 - Lille - Opéra - Ensemble Beside

Commanditaire

Ensemble Ictus

Dédicace

à Aurélie Saraf

Notice

Terre d'ombre est le nom d'une argile ocreuse, d'un beau brun foncé, qu'on trouvait originellement en Ombrie. Terra d'ombra est également le titre d'une oeuvre de Giuseppe Penone. une toile couverte d'une empreinte on dirait de peau, couleur de terre d'ombre, avec en son centre quelques feuilles incrustées, plantées dans la toile même.
De l'oeuvre de Penone, j'ai souhaite retenir les notions concomitarites de geste et d'empreinte ainsi que l'image toute visuelle des matières de bois et de terre que l'on rencontre souvent dans les installations de l'artiste : depuis Albero (1970), Sentiero (1985), Gesto vegetal (1983), jusque Pelle di foglie (2000), Respirare l'ombra (1999), Ripetere il bosco (1997).
J'ai cherché ici une musique qui puisse se fondre dans des sonorités terreuses, sèches et mates, des sons heurtés que figurent les coups portés sur les instruments : frappes sur le corps de la harpe ou sur la touche du violoncelle, col legno battuto et cordes étouffées, notes préparées dans le grave du piano. Ainsi par voie de conséquence, et cela est une veine que j'explore régulièrement, le geste des instrumentistes devient une donnée de la composition qui fait de Terra d'ombra une petite chorégraphie de mouvements qu'il convient pour l'instrumentiste d'assumer en tant que telle. Dans les espaces creux d'une musique rythmique et gestuelle, heurtée et sourde, apparaissent des espaces suspendus, eflleurés qui sont un lieu en soi, comme à l'envers du miroir, et d'où émerge parfois le chant, flautando, du violoncelle - une voix en soi, à laquelle une sorte de pudeur impose de ne durer qu'un court instant, simple dépouille d'or sur un lit d'épine : Spoglia d'oro su spine d'acacia.
Les quatre mouvements de Terra d'ombra (trois duos et un trio) dessinent une cartographie qui est un possible parmi d'autres, des passages parmi d'autres entre ces mondes si différents.

Jérôme Combier
Livret du CD Gone, Aeon 2016

Enregistrement

1 CD aeon, AE1651, Gone
Dawnlight, Noir gris, Dog Eat Dog, Terra d'ombra, Gone
Ensemble Cairn : Cédric Jullion (flûtes), Ayumi Mori (clarinette), Caroline Cren (piano), Christelle Séry (guilare), AuréIie Saraf (harpe), Naaman Sluchin, Saori Furukawa (violons), Cécile Brossard (alto), Frédéric Baldassare (violoncelle)


COMBIER Jérôme

Biographie

Jérôme Combier étudie tout d'abord la composition, l'écriture, l'analyse, l'orchestration auprès d'Hacène Larbi, puis  au CNSM de Paris en 1997 dans les classes d'Emmanuel Nunes et de Michaël Lévinas. Par ailleurs, ses études universitaires le conduisent à effectuer une maîtrise sur Anton Webern [...]

Concerts

    • Création Nationale
    • 15.12.2017
    • Lichen
    • Wien (Austria)
    • Das Off-Theater, White Box
    • Ensemble XX. Jahrhundert, Jean-Bernard Matter (dir.)
    • 20.11.2017
    • Dog eat dog
    • Montreuil (France)
    • La Marbrerie
    • Ensemble Cairn, Argento Chamber Ensemble
    • 20.10.2017
    • Dog eat dog
    • New York (United States)
    • St Peter's Church
    • Ensemble Cairn, Argento Chamber Ensemble

Œuvres Récentes