Michel Mériot

Biographie

Michel Mériot est né le 6 mai 1928 à St Pierre de Maillé (Vienne), un petit bourg du Haut Poitou que traverse la Gartempe. Attiré très jeune par la musique, ce n'est qu'à l'âge de 12 ans cependant qu'il entreprend des études musicales sérieuses chez un professeur de Chauvigny. Puis, il s'inscrit au Conservatoire de Poitiers et c'est là, un jour, que son nouveau professeur lui annonce la venue de Marcel Mule dont le nom, à l'époque, lui était pratiquement inconnu. Ayant assisté au concert donné par le Maître, c'est le coup de foudre ! Marcel Mule lui conseille alors de s'engager (afin de poursuivre ses études) à la Musique des Troupes de Marine (anciennement Musique des troupes Coloniales, où d'ailleurs se trouve un des fils du Maître). Après son incorporation, Michel Mériot s'inscrit au Conservatoire de Versailles dans la classe de Marcel Josse, le 1er Prix lui est attribué la 1ère année (1949). Cette même année, il obtient le 1er Prix d'Excellence au Concours Léopold Bellan et c'est également en 1949 qu'il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y restera deux ans après avoir obtenu des récompenses en solfège, en musique de chambre et en saxophone (1er prix en 1951). En marge du Conservatoire, il travaille l'Harmonie avec Julien Falk et la direction d'orchestre avec André Girard (Chef de l'orchestre de chambre de l'ORTF).
La carrière de Michel MÉRIOT comporte plusieurs aspects : à la sortie du CNSMP, il se consacre à la variété : l'émission La Reine d'un jour pour Radio Luxembourg, Vingt ans de Chansons sous la direction de Marcel Cariven, le Lido de Paris, l'Orchestre de Raymond Legrand (père de Michel) qui est au fait de sa célébrité, des enregistrements pour la radio, pour les films Jean Mineur etc.
Le "métier" ne constituant pas une sécurité absolue, Michel Mériot se présente à la jeune Musique de la Police Nationale (formation composée de musiciens issus, pour la plupart, du CNSMP et des grandes écoles nationales. Au sein de cet orchestre, il fonde un quatuor de saxophones (agréé ensuite par l'ORTF) et qui aura près de 300 prestations à son actif (1). Il assurera également les fonctions de chef adjoint de l'Orchestre d'Harmonie de la Police Nationale et sera plus particulièrement chargé de l'Harmonie de Chambre (formation composée de 8 à 20 musiciens) et avec laquelle il sillonnera l'Hexagone dans le cadre des "Jeunesses Musicales de France" notamment. Par ailleurs, ayant été successivement directeur des Conservatoires de Gagny (93) et Château-Thierry (02), Michel Mériot s'intéresse beaucoup à l'enseignement, ce qui l'incite à écrire des ouvrages à vocation pédagogique, dont certains employés au CNSMP ainsi qu'à la Sorbonne.
Michel Mériot est membre de nombreux jurys dont celui du CNSMP depuis 1957. Sociétaire de la SACEM, Michel Mériot est Officier dans l'Ordre National du Mérite.

(1) : dont l'enregistrement d'un opéra bouffe de Jean Françaix : Paris à nous deux, émission "Musique pour vous" de Lucienne Bernadac (1960).

Œuvres

Musique de chambre

Musique soliste

Pédagogie