Pour information

MURAIL Tristan

Gondwana

  • Discipline / Instrument : Orchestre
  • Nomenclature : 3.3.3.3 / 4.3.3.1 / 3perc / hp / pno / 14.12.10.8.6
  • Durée : 16'30
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition
  • Editeur : Transatlantiques
  • Réf. : TR1572
  • Date de parution : 01/01/1980

Création

21/07/1980 - Festival de Darmstadt - Orchestre de Cracovie - Antony Witt (direction)

Commanditaire

La Ville de Darmstadt

Notice

Gondwana est le nom d'un continent mythique, un continent englouti, dans les légendes de l'Inde. Ce nom a été repris par les géologues pour désigner un continent primordial qui, par le phénomène de la dérive des continents, s'est désagrégé et dont Madagascar, le Deccan et l'Antarctique sont actuellement des morceaux épars.
Ce titre m'a été suggéré par les structures sonores que l'on trouve dans la pièce, cloches et vagues, cloches se métamorphosant en vagues, allusions à l'orage, au souffle des tempêtes, sourds mouvements sismiques - sans qu'il y ait pour autant aucune intention descriptive.
Dans Gondwana, les formes orchestrales sont en perpétuelle métamorphose - les structures claires se transforment en mouvements flous, les harmonies-timbres bien différenciées se "dégradent" lentement en structures bruiteuses. On ne distinguera pas des parties clairement différenciées, mais des mouvements, des processus de changement qui emporteront l'auditeur d'un paysage sonore à un autre. Ce qui n'exclut pas quelques effets de rupture (effets de seuil ou retournements de tendance brutaux).
L'orchestre agit souvent comme un énorme synthétiseur. Il construit des sons complexes par addition de composantes instrumentales. Les accords résultants sont souvent si "fondus" qu'ils seront perçus plus comme des timbres que comme des harmonies. C'est ainsi que sont fabriqués les larges "sons de cloche" qui ouvrent la partition. Ces sons ont été réalisés par analogie avec les véritables cloches : analogie dans le profil des sons, analogie dans le contenu spectral.
Pour la première fois, j'ai généralisé ici l'usage des spectres inharmoniques construits grâce à une technique dérivée de l'informatique musicale, la "modulation de fréquence". Ce travail des spectres permet de créer aussi bien des timbres, par fusion d'instruments, que des harmonies - en un mot les couleurs les plus variées, des plus ternes aux plus rutilantes. Les processus d'évolution que l'on peut appliquer aux spectres de modulation de fréquence fournissent très naturellement les sonorités de cloche, les formes de vague, les mouvements ascendants ou descendants, les traits fulgurants que l'on rencontre tout au long de la pièce, ou encore le son de cloche à l'envers qui la termine.

Tristan Murail

Enregistrement

1 CD Montaigne/Naïve, MN782175
Désintégrations - Gondwana - Time and again
Ensemble L'Itinéraire, Orchestre National de France, Yves Prin (direction) - Orchestre Beethoven Halle de Bonn, Karl Anton Rickenbacher (direction)


MURAIL Tristan

Biographie

Né au Havre en 1947, Tristan Murail obtient des diplômes d'arabe classique et d'arabe maghrébin à l'Ecole Nationale des Langues Orientales Vivantes, ainsi qu'une licence ès sciences économiques, tout en poursuivant des études musicales. En 1967, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris [...]

Concerts

    • Ethers
    • Bratislava (Slovakia)
    • Slovak Radio, Concert Hall
    • Quasars Ensemble
    • 15.12.2018
    • Garrigue
    • Heerlen (Netherlands)
    • New European Ensemble
    • 14.12.2018
    • Winter Fragments
    • Vanves (France)
    • Théâtre
    • Ensemble Cairn, Guillaume Bourgogne (dir.)
    • 07.12.2018
    • La Barque mystique
    • Boulogne Billancourt (France)
    • Conservatoire à Rayonnement Régional
    • Ensemble TM+, Laurent Cuniot (dir.)

Œuvres Récentes