Bruno Rossignol

Biographie

Bruno Rossignol est né en 1958 à Nanterre (France). De 1985 à 1995, il fut le chef de choeur des spectacles musicaux de Jean-Michel Jarre, qu'il a accompagné à Londres, Paris-La Défense (1990), Berlin, Budapest, Séville, Barcelone, St-Jacques-de-Compostelle, Mont-St-Michel... Il a été directeur des Conservatoires de Jouy-en-Josas (1989-1992), Suresnes (1992-1997), Orsay (1997-2000), Bourges (2000-2005) et Paris 10e Hector Berlioz (2005-2010). Il est directeur du Conservatoire à Rayonnement Départemental (CRD) de la Dordogne depuis 2011.
Son catalogue comprend : un opéra (Madame Roland) un Concerto pour violon, créé en 2000 par Annie Jodry, un Concerto pour harpe, créé en 2008 par Sabine chefson, de nombreuses oeuvres chorales, Stabat Mater, Salve Regina, Ave Verum, Exsurgens autem Maria (créé en mai 2014 dans le cadre des Célébrations du 900e anniversaire de l'abbaye de Pontigny), une cantate L'escalier, des mélodies (Les Nouvelles Histoires Naturelles sur des textes de Jules Renard), plusieurs recueils de pièces pour piano. Son oratorio La fin dau monde, écrit en occitan limousin sur un texte de Jean-Yves Agard, a été créé les 26 et 27 avril 2013 respectivement à Sarlat et à Boulazac (Périgueux).
Il a écrit un grand nombre de pièces instrumentales à destinée pédagogique, éditées par les principaux éditeurs français : Leduc, Lemoine, Billaudot, Combre, Salabert, Delatour, Armiane, Delrieu... Il a également transcrit pour piano à quatre mains de grandes oeuvres du répertoire (Tableaux d'une exposition de Moussorgski, Prélude à l'après midi d'un faune de Debussy).
Depuis 2011, il est directeur artistique de l'ensemble instrumental de la Dordogne (E.I.D.) avec lequel il se produit principalement en région Aquitaine. Il a créé dans le même temps le Choeur de Dordogne.
En tant que chef de choeur, il a remporté le 1er prix du Concours international de Malte en 1989, le 1er prix du Concours international de Vérone (Italie) en 1993, le Prix du meilleur chef du Festival de Vérone 1993, le Grand prix de Hauts de Seine en 1996. Il s'est vu décerner la Médaille de la Ville de Paris en 1990.