Prix : 24,00 €

Ajouter

CAMPO Régis

Le Livre des Caractères

  • Discipline / Instrument : Orgue
  • Durée : 20'
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition
  • Nombre de pages : 27
  • Format : 24 x 32 cm
  • Editeur : Lemoine
  • Réf. : 28932
  • Date de parution : 10/10/2011
  • ISBN / ISMN : 9790230989329

Création

13/10/2011 - Auch, Cathédrale Sainte-Marie, Toulouse les Orgues - Jean-Christophe Revel (orgue)

Commanditaire

Les amis des orgues de Pays d'Auch, avec le soutien du Conseil Général du Gers

Dédicace

à Jean-Christophe Revel

Notice

Le Livre des Caractères par Jean-Christophe Revel
Le Livre des Caractères est né d'une étroite collaboration débutée en 1999 lorsque j'ai eu le bonheur de créer et d'enregistrer le Livre des Sonates. Depuis lors nous n'avons cessé d'échanger sur l'art, la composition, les oeuvres du passé dont l'art baroque prédomine.
Cette nouvelle oeuvre s'inspire de plusieurs sources : les dessins de Le brun, le Traité des passions de Descartes et bien entendu Les Caractères de La bruyère à propos duquel Pascal Quignard a souligné dans Une gène technique à l'égard des fragments la modernité formelle qui mettait l'auteur à la marge du monde littéraire de son époque. Avec cette nouvelle oeuvre le compositeur n'essaie pas, loin s'en faut, d'illustrer musicalement les caractères humains depuis si longtemps éprouvés par les artistes, peut-être même depuis que l'homme est homme et qu'il a su profiter pleinement des possibilités octroyées par les champs immenses de prospections que recèle le langage mais propose davantage un commentaire qui lui permettra ainsi d'user de la distanciation qui relève de la pudeur et de la pondération. D'ailleurs dans l'ensemble de son oeuvre, Régis Campo cache ses sentiments ou nous les fait découvrir avec parcimonie - au détour d'un titre, ne sent-on pas poindre un élan de mélancolie ou bien encore au fil de l'oeuvre un mouvement lent ne nous fait-il pas découvrir un épanchement qu'il avait tardé à nous dévoiler ?
A une époque où les épanchements du coeur et des corps s'étalent avec ostentation sur les murs de la renommée publique, le compositeur a choisit le retrait et la retenue de ses sentiments - Le Livre des Caractères en est, de ce point de vue, l'illustration parfaite.
Sur le plan musical, Campo ne cesse de bousculer le langage - une matière qu'il travaille à la manière d'un sculpteur au burin.
Il burine le langage musical en essayant à tous prix (c'est peut-être le secret qui fait que sa musique n'a pas de prix) d'en extraire une unique pépite. Il est un poète et propose un traitement poétique de la musique ou tout du moins se rapproche de l'acte poétique tel que le définit Yves Bonnefoy, cet autre burineur de la langue : "Et qu'est ce que la poésie, en revanche, la poésie à son plus profond, sinon la perception du son du mot dans le vers (...) ?".
Le compositeur plonge au plus profond de l'acte créateur pour faire remonter à la surface des sons, le sens de la note en tant que note, en tant que groupes de note, qui forment une phrase, qui forment un groupe de phrases qui devient un texte musical que l'on appelle encore et de manière imprécise une composition.
C'est le sens de la note au sein d'un texte qu'interroge Régis Campo, aussi bien dans son rapport à la consonance qu'à la dissonance sans laquelle la consonance n'existe pas. Ce livre est écrit pour l'orgue de la cathédrale Sainte-Marie d'Auch et donc destiné à l'orgue français pourvu d'un tempérament inégal qui invite le compositeur à s'aventurer sur le chemin de la transgression : tenir compte de la répartition des demi-tons imposés par ce que l'on appelle la partition du tempérament et mener ainsi une réflexion sur le spectre harmonique. La beauté nait de cette dissonance qui elle-même ne peut exister que sur un type d'orgue précis, construit il y à un peu plus de trois siècles et qui ne cesse de révéler ses beautés cachées au fil de notre histoire.
Avec ce Livre des caractères Régis Campo nous invite à une aventure esthétique et humaine inédite qui, l'on peut le présager, ne nous laissera pas indemne bien que certainement, plus heureux.
La musique de Régis Campo : Une musique Giocoso
La musique de Régis Campo est unique dans la production de notre temps.
Si les influences de ce compositeur encore jeune sont multiples, elles ne l'ont pas enfermé dans un carcan sclérosant et mimétique mais l'on plutôt permit de s'affranchir des langages déjà entendus.
Il agace dans le monde feutré de la création française : trop moderne pour les néo-classiques qui ne peuvent en faire l'un des leurs ; trop conservateur pour ceux qui se disent modernes.
Régis Campo fait abstraction de ces considérations en maniant un langage musical atonal, joyeux et jubilatoire (ludique diront certains, ce qui ne veut strictement rien dire).
Ne nous y trompons pas, ce compositeur n'est pas le Gai-luron pour lequel on aimerait le faire passer - il est grave et réfléchi.
L'inquiétude sourd derrière un rideau écarlate de sons et de lumières.

Jean-Christophe Revel

Contenu

La Sagesse - La Tendresse - L'Inconstance - La Futilité - L'Orgueil - La Naïveté - La Tristesse - L'Etonnement - L'Impatience - La Tendresse - L'Hésitation - La Mélancolie - La Gaité - L'Effroi - La Discrétion - La Contemplation - La Fourberie - L'Obstination - La Versatilité - Le Désir


CAMPO Régis

Biographie

Né à Marseille en 1968, Régis Campo étudie la composition auprès de Georges Boeuf et de Jacques Charpentier. Il entre ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes d'Alain Bancquart et de Gérard Grisey où il obtient un Premier Prix de composition en 1995. [...]

Concerts

Œuvres Récentes