Prix : 41,00 €

Ajouter

DUFOURT Hugues

L'Origine du monde

  • Discipline / Instrument : Piano et orchestre (14 instruments)
  • Nomenclature : 1(picc).1(ca).1(clEb & clB).1(Cbn) / 1.1.1.0 / 2perc / 1.1.1.1.1
  • Durée : 16'
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition
  • Nombre de pages : 65
  • Editeur : Lemoine
  • Réf. : 28169
  • Date de parution : 27/12/2004
  • ISBN / ISMN : 9790230981699

Création

23/09/2004 - Festival Musica à Strasbourg - Ensemble Orchestral Contemporain, Ancuza Aprodu (piano), Daniel Kawka (direction)

Notice

Inspirée du fameux tableau de Gustave Courbet (1866), qui fut la propriété de Jacques Lacan et figure aujourd'hui au Musée d'Orsay, L'Origine du monde répond à une commande d'Etat dont la création a été donnée au Festival Musica de Strasbourg 2004 par la pianiste Ancuza Aprodu et l'Ensemble Orchestral Contemporain (EOC) sous la direction de Daniel Kawka. Il s'agit d'un concerto pour piano et petit ensemble dont le but n'est pas la virtuosité pianistique, mais l'intégration étrange du son de piano aux sonorités instrumentales. La percussion y est conçue comme le prolongement de la caisse de résonance du piano, donnant à cette dernière une allure quasiment élastique. Le traitement de l'effectif instrumental est souvent comparable à un son de synthèse qui s'insère dans les résonances du piano comme un champ de virtualités colorées. Cette oeuvre est marquée par la réintroduction du volume en musique. Elle s'imagine comme l'effet d'une seule force plastique qui creuse son cadre, développe son propre milieu et module son expansion, à la manière d'une puissance indéfinie d'organisation et de développement. Son dessein est de suggérer des formes en croissance, des mouvements articulés, et de donner à l'auditeur, dans une intuition unique, le sentiment d'un procès qui se déploie selon les lois d'un dynamisme générateur. Le temps y est traité de manière paradoxale - son déroulement est à la fois lent et rapide. C'est un unique devenir soumis à la loi d'une distorsion interne, et dont le caractère contradictoire est à la source de la forme. Le temps est dépendant de dominantes variables, son cours se rompt et se rétablit sans cesser de progresser, tantôt oscillant, tantôt polarisé, capable de se distendre ou de se contracter sur lui-même.

Hugues Dufourt


DUFOURT Hugues

Biographie

Hugues Dufourt privilégie les continuités et les lentes transformations d'un discours musical qui n'est que rarement interrompu. Il conçoit des formes par évolution de masses et travaille sur les notions de seuils, d'oscillations, d'interférences et de processus orientés. Pionnier du mouvement spectral, [...]

Concerts

Œuvres Récentes