Prix : 41,00 €

Ajouter

DUFOURT Hugues

Quatuor de saxophones

  • Discipline / Instrument : 4 saxophones
  • Durée : 14'
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition + matériel
  • Nombre de pages : 26 + 26
  • Editeur : Lemoine
  • Réf. : 27543
  • Date de parution : 15/12/1993
  • ISBN / ISMN : 9790230975438

Dédicace

à Gérard Condé

Notice

Commande du Rascher Quartet, le Quatuor de Saxophones (1993), d'une durée de quatorze minutes environ, est écrit pour Soprano, Alto,Ténor et Baryton. L'oeuvre est dédiée à Gérard Condé.
Le saxophone est un instrument à vent, en cuivre, au large tube conique, muni d'”un bec et d'une anche de clarinette ainsi que d'un mécanisme de clefs semblable à celui du hautbois. L'instrument semble appartenir au groupe des cuivres tandis que son mode de production sonore l'apparente à la famille des clarinettes. Son timbre dans l'aigu est intermédiaire entre celui du hautbois et de la clarinette. Dans le médium, il se situe entre la clarinette, le basson aigu et le cor. Le saxophone peut même évoquer la trompette dans le pianissimo. Il offre aussi des qualités de timbre très proches de la voix chantée.
Et pourtant cet instrument possède un timbre spécial, au fondu inimitable. Il jouit d'une latitude indéfinie de nuances, d'un volume sonore d'une plénitude enveloppante, d”une dynamique qui se prête à une forme d'expression avenante, recueillie, et peut atteindre en revanche des accents formidables, d'une violence menaçante. Le saxophone occupe l'espace. Les graves sont sourds et captifs mais capables d'irruption soudaine. Ils évoquent le monde d'en-bas. L'instrument est prodigieusement agile.
La partition se concentre sur le caractère hybride de la sonorité de l'instrument. Aucun système déductif ou logique n'intervient. La musique se réduit au jeu de l'ambivalence instrumentale. Qu'est-ce qu”un instrument à l'identité multiple, tantôt clarinette, tantôt cor ou basson ? Exempt de narration, le texte se limite à la pure exploration des ressources du timbre, dans ses contractions, sa diffusion, sa matérialité ou son aspect diaphane, ses interférences et ses associations. L'oeuvre se rassemble ainsi en un faisceau de déterminations contraires.
Ce quatuor est une sorte de méditation sur l'incertitude sensible, sur le flux du temps qui s'en va, entre tumulte et murmure. Elle n'ausculte pas les paradoxes de la perception mais sonde ceux de la mémoire.

Hugues Dufourt


DUFOURT Hugues

Biographie

Hugues Dufourt privilégie les continuités et les lentes transformations d'un discours musical qui n'est que rarement interrompu. Il conçoit des formes par évolution de masses et travaille sur les notions de seuils, d'oscillations, d'interférences et de processus orientés. Pionnier du mouvement spectral, [...]

Concerts

Œuvres Récentes