Dao

Biographie

Nguyen-Thien Dao est né en 1940 à Hanoï, Vietnam, et décédé le 20 novembre 2015 à Paris. Il arrive en France en 1953 et entre, en 1963, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Sa rencontre décisive avec Olivier Messiaen en 1967, dans la classe duquel il obtiendra le 1er prix de composition, l'amène à découvrir la voie qui sera la sienne. Tout d'abord nourri des images de son enfance et de ses longues méditations devant la nature, hanté par des "polyphonies célestes et totalement imaginaires", puis imprégné de poésie vietnamienne et chinoise, il se définit comme "l héritier des deux civilisations orientale et occidentale". Il essaye d'en "opérer une synthèse, en construisant une musique basée sur les micro-intervalles, les timbres-couleurs, une structure rythmique et un temps-durée particuliers". Il se voudrait être le créateur d une "musique de lyrisme, de passion et de caractère épique", constamment soucieux "d'exigence d'écriture et de forme". Enfin, il fait sienne la démarche du "véritable artiste" dont, dit-il, "la vision philosophique, culturelle et artistique est intemporelle" et dont l'oeuvre est "universelle, porteuse d'un message de ce que sera l'art de demain".
En 1969, il est révélé au Festival de Royan avec Tuyên Lua, pour ensemble. Son oeuvre pour grand orchestre Koskom est créée à Radio-France en 1971 et en 1972, Ba Me Vietnam, pour contrebasse et 20 instruments, au Festival de la Rochelle. Il reçoit en 1974 le Prix Olivier Messiaen de composition (Fondation Erasme de Hollande). En 1978, son opéra My Châu-Trong Thuy est créé à l'Opéra de Paris (Salle Favart). En 1984, il reçoit le Prix André Caplet (Académie des Beaux-Arts) et son Concerto pour piano et orchestre est créé aux rencontres de Metz. 1989 voit la création de deux oeuvres : sa Symphonie pour pouvoir par l'Orchestre National de France au Théâtre des Champs Elysées et son Concerto 1789 (pour sextuor à cordes et orchestre), par l'Orchestre National de Lille au Palais des Congrès de Lille. En 1994, son opéra-oratorio Les enfants d'Izieu est créé au Festival d'Avignon. En 1995 et 1997, deux oeuvres, dirigées par le compositeur lui-même, à la tête de l'Orchestre National du Vietnam, sont créées à l'Opéra de Hanoï : respectivement Hoa Tâu 1995, et Khai Nhac dans le cadre de la soirée de gala du VIIe Sommet de la Francophonie. En 1998, a lieu la création de Giao-Hoa Sinfonia à la Salle Olivier Messiaen à Radio-France. L'année 2000 voit la création de Song Hon à l'Opéra de Hanoï (Vietnam), par l'Orchestre Symphonique de Hanoï, dirigé par le compositeur et celle de Arco Vivo, pour violoncelle solo. En 2001, pour saluer le XXIème siècle, son oeuvre Kosmofonia (pour grand orchestre et choeur) est créée au Festival Rendez-vous Musique Nouvelle de Forbach.

Ses oeuvres sont publiées aux Editions Salabert et aux Editions Jobert.

Œuvres

Musique d'orchestre

Musique d'ensemble

Musique de chambre

Musique soliste

Musique vocale et chorale

Discographie

Concerts

    • 19.11.2016
    • Khai Minh Prélude
    • Kunitachi (Japan)
    • College of Music
    • Kunitachi Philharmoniker, Yasuaki Itakura (dir.)
    • Création Nationale
    • 29.10.2016
    • Linh Giac
    • Ho Chi Minh City (Vietnam)
    • Opéra
    • Michiko Takahashi (S), Ensemble Polyphonique de Choisy-le-Roi, Ensemble vocal Hop Ca Quê Huong, L'Académie d'Orchestre, Laurent Boer (dir.)
    • 10.04.2016
    • Linh Giac
    • Paris (France)
    • Eglise Saint Louis en l'Ile
    • Michiko Takahashi (S), Ensemble Polyphonique de Choisy-le-Roi, Ensemble vocal Hop Ca Quê Huong, L'Académie d'Orchestre, Laurent Boer (dir.)
    • 09.04.2016
    • Linh Giac
    • Choisy le Roi (France)
    • Cathédrale Saint Louis
    • Michiko Takahashi (S), Ensemble Polyphonique de Choisy-le-Roi, Ensemble vocal Hop Ca Quê Huong, L'Académie d'Orchestre, Laurent Boer (dir.)