Pour information

MURAIL Tristan

Ethers

  • Discipline / Instrument : 6 instruments
  • Nomenclature : fl / cl / trb / vla / vlc / cb + continuo de maracas (amplification et réverbération ad lib.)
  • Durée : 21'
  • Genre : contemporain
  • Média : Partition
  • Editeur : Transatlantiques
  • Réf. : TR1488
  • Date de parution : 01/01/1978

Création

06/06/1978 - Lisbonne - Rencontres Gulbenkian - Ensemble l'Itinéraire - Jacques Mercier (direction)

Notice

On croyait autrefois l'espace rempli d'une substance nommée éther. Mais la poésie des substances éthérées a dû céder la place à la relativité de l'espace-temps einsteinien, qui incite à d'autres rêves...
Ethers est ainsi une sorte d'étude sur la relativité. De même que l'espace n'existe que par rapport aux masses des astres qui, en le déformant, lui donnent son existence, le temps musical, les durées et les tempi d'une partition, n'existent que par rapport aux événements sonores eux-mêmes. Les événements sonores déforment le temps, influencent les tempi : il ne peut exister de structures musicales "hors temps".
Le tempo dans Ethers est constamment instable, soumis à des accélérés ou à des ralentis constants, parfois étalés sur de longues périodes, parfois superposés. Pour mieux rendre ces effets et leur donner une qualité naturelle, évidente, dramatique, les durées ont été formalisées au moyen de courbes de type logarithmique, qui représentent mieux les phénomènes de perception.
L'écriture de la pièce est aussi influencée par certaines techniques de musique électronique, comme l'emploi des échos, de la réverbération, du phase shifting, des séquenceurs... Par exemple : le gigantesque accéléré semblable à une accélération de séquenceur, au centre de la pièce - les sons de "modulation de fréquence" obtenus par le flûtiste en chantant et jouant en même temps des notes différentes, sons annoncés et repris par les cordes, au début de la pièce - un peu plus loin, les glissés harmoniques de flûte basse, réverbérés par le violon et l'alto - dans la dernière partie, les balancements arpégés de tout l'orchestre, qui évoquent les mouvements de balayage souples des phase shifters...
La musique se détache d'un fond presque continu constitué par un roulement de maracas joué en coulisse, qui symbolise le milieu spatial, les "éthers" par rapport auxquels s'affirment les différents moments de la partition, et qui remplace le silence, de toute façon illusoire, qui devrait constituer le fond de toute musique.

Tristan Murail

Enregistrements

1 CD aeon, AE0746
Winter Fragments - Unanswered Questions - Ethers - Feuilles à travers les cloches - Le Lac
Argento Chamber Ensemble, Erin Lesser (flûte), Michel Galante (direction)

1 CD Accord, AC4659002
Mémoire/Erosion - Ethers - C'est un jardin secret, ma soeur, ma fiancée, une source scellée, une fontaine close... - Les Courants de l'espace
Alain Noël (cor), Ensemble l'Itinéraire, Charles Bruck (direction) - Pierre-Yves artaud (flûte), Ami Flammer (violon), Geneviève Renon (alto), David Simpson (violoncelle), Joëlle Léandre (contrebasse), Christian Marchand (trombone), Jacques Mercier (direction) - Sylvie Altenburger (alto) - Jeanne Loriod (ondes Martenot), Orchestre National de France, Yves Prin (direction)


MURAIL Tristan

Biographie

Né au Havre en 1947, Tristan Murail obtient des diplômes d'arabe classique et d'arabe maghrébin à l'Ecole Nationale des Langues Orientales Vivantes, ainsi qu'une licence ès sciences économiques, tout en poursuivant des études musicales. En 1967, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris [...]

Concerts

Œuvres Récentes