Prix : 19,70 €

Ajouter

FELDMANN Jean-Louis

Je commence la guitare en 5e position

  • Discipline / Instrument : Guitare
  • Niveau : 1
  • Genre : méthode - études
  • Média : Partition
  • Nombre de pages : 45
  • Format : 23 x 31 cm
  • Editeur : Lemoine
  • Réf. : 29286
  • Date de parution : 03/03/2017
  • ISBN / ISMN : 9790230992862

Notice

Commencer la guitare en 5e position ?
Un choix judicieux pour éviter les tensions, les crispations. Il n'est pas nécessaire d'allonger le bras pour atteindre les premières cases, d'écarter les doigts pour se positionner correctement.
Ainsi, les premières leçons se font sans douleur. Un avantage considérable pour ne pas prendre de mauvaises habitudes.
A vous la découverte et le plaisir !!

Presse

C'est une option prise par quelques guitaristes de faire commencer l'étude de la guitare en cinquième position. Elle vise à éviter la fatigue et les tensions chez les petits enfants, car les cases à cette hauteur du manche sont plus petites et le bras gauche est plus rapproché du corps. La méthode commence par une bonne réflexion sur la posture avec des exercices corporels. La progression est bonne quoique un peu lente (les rythmes étudiés ne vont pas au-delà des croches). Quelques notions de solfège sont données, dont quelques-unes mériteraient d'être révisées, car l'unité de temps n'est pas toujours la noire !
Le jeu de l'index et du majeur ne se fait qu'en "buté" ; le pouce, lui, travaille et en "buté" et en "pincé". Les trois premières leçons se font sur les cordes à vide. Le travail de la main gauche et donc de la cinquième position débute ensuite. Les exercices en duo avec le professeur sont abordés très vite, puis la notion de polyphonie (plus que de "contrepoint" !) . Les duos sont tous simplifiés et transposés pour la plupart (quelques bizarreries musicales sont à noter, par exemple, leçon 14, découpage alternativement entre les deux parties de la mélodie d'un Andante de Carulli, ou leçon 15, des octava malencontreuses brisent l'air de Figaro : se vuol ballare). L'option prise par l'auteur entraîne deux difficultés : la pratique des changements de cordes à cet emplacement induit des notes plus disjointes qu'en première position, donc une lecture moins aisée. D'autre part, les recueils de musique facile pour débutants sont élaborés pour la première position. Il revient donc au professeur de constituer lui-même un répertoire.

Sophie Jouve-Ganvert
L'Education Musicale n°114